Gilbert Sinoué

Le faucon (2020) 

 

 Cet excellent ouvrage, rapporte la naissance des Emirats Arabes Unis. Proche de sa fin, un sultan se remémore sa vie, ses amis, sa famille, ses collaborateurs et sa passion pour le peuple qu’il a gouverné et assisté. L’auteur a traité ce thème de façon romancée, et l’exposé qui pourrait apparaître comme fastidieux, en devient un plaisir de lecture, un délice de connaissances ! Avec raffinement et délicatesse, G. Sinoué aborde un volet de l’histoire qui comporte autant de méconnaissance que de préjugés et sous sa plume quelques évènements peuvent parfois trouver une juste place. 

Stéphane Carlier

La vie n’est pas un roman de Susan Cooper  (2024) 

 

Cette fiction n’a rien de cérébral. Elle entraîne le lecteur dans un ouvrage amusant et souvent surprenant ! Je conseille ce livre vif et rapide, après avoir abordé une lecture difficile et ardue qui aurait pu laisser un goût amer… Ici, la détente est assurée, on oscille de surprises en rebondissements, avec le même plaisir, sans aucun sérieux et le plus souvent en souriant. L’intérêt pour l’histoire est quand même soutenu tout au long du livre et maintenu jusqu’à la fin ! Il est parfaitement inutile d’aborder cet ouvrage avec sérieux et dans l’espoir d'en garder une trace : il n’est qu’amusement !

Erri de Luca

Les règles du Mikado (2024)  

 

Un vieil homme, ermite dans l’âme, accueille, conseille et protège une toute jeune fille en fuite. Il l’abrite et lui enseigne ses propres règles de vie dont la partition est en tout point, selon lui, semblable au jeu de mikado dont l’attention, la maîtrise de soi et la patience sont les maîtres mots.

Tout en poésie, tout en symbolique et tout en paraboles… Les livres de cet auteur sont souvent surprenants, parce que les textes ne sont pas liés, les phrases fréquemment sans liaison et les évènements ne sont pas toujours en cohérence avec le sujet développé. L’important à mon sens, est ici le vaste choix de réflexions qui s’ouvrent au lecteur… L’auteur ne se soucie pas des détails, mais beaucoup d’une philosophie de vie dont il offre ici quelques clés ! 

 

Jean-Christophe Rufin

D’or et de jungle (2024) 

 

 Le monde unifié des « Gafam » veut s’emparer d’un état, y faire régner ses lois, sa monnaie, son pouvoir. L’époque actuelle pourrait connaître un tel évènement, le connaîtra peut-être un jour, et en cela le livre de J.C.Rufin est assez plausible dans l’ensemble, malgré quelques invraisemblances… De par ses fonctions successives, l’auteur connaît bien les sociétés de pouvoir, notamment leurs éventuelles dérives, leurs travers, leurs excès et leurs exigences. L’écriture de l’ouvrage est rendue intéressante par la rapidité du déroulement des actions et la variété continuelle des situations. Le reproche pourtant que je ferais à l’auteur vers la fin de son roman, est l’arrivée massive, rapide et détaillée des divers commandos. Le lecteur fait finalement quelques confusions assez préjudiciables au bon déroulement de sa lecture.