Michel Houellebecq

 

Anéantir (2021) 

 

Ce livre me fait penser aux grandes fresques sociales des temps modernes du style de celle de Balzac avec sa « Comédie Humaine », transposée à notre époque bien sûr. Il est question ici de rapports humains au sein d’une famille, d’un remariage…. De catholiques, d’agnostiques, de fonctions d’état et d’autres qui n’en sont pas… Le milieu médical est abordé aussi au travers de la gériatrie et de la maladie.  Différentes personnalités se côtoient dans un esprit de tolérance et de respect sans jamais intervenir sur la liberté de l’autre. L’auteur est à mon sens une valeur sûre et si nécessaire, cet ouvrage m’en donne encore confirmation.

Haruki Murakami

 1ière personne du singulier  (2022) 

 

 Je ne suis pas attirée par la lecture de nouvelles, mais l’auteur représente à mes yeux une écriture tellement raffinée dans sa subtilité, sa créativité originale inattendue parfois, sa poésie toute japonaise et même son humour ici partout présent, que je me suis plongée avec ravissement dans la lecture de cette œuvre ! L’élégance d’une présentation claire est souvent de mise chez cet auteur et le lecteur peut tout de même y déceler une approche de propos intimes sur les années de jeunesse d’un Murakami devenu autobiographe sous le couvert de masques … Sa plume est un régal de lecture à chaque page.

 

Rainer Maria Rilke

  

Lettres à un jeune poète 

 

Il s’agit d’un ouvrage qui n’a rien à voir avec un roman. Nous sommes en présence d’un échange épistolaire entre un poète et son jeune admirateur. Il est souvent question du sens de la vie, de l’importance qu’on attache aux éléments qui s’y rapportent et de l’influence qu’ils peuvent avoir sur nous. Le poète aguerri et devenu sage, semble souvent, dans ses réponses, exprimer l’attitude que chacun devrait (dans l’absolu) adopter face aux paramètres extérieurs qui surviennent. Rien n’est figé bien sûr dans l’argumentation du poète, mais il appartient au lecteur de considérer avec délicatesse les suggestions existentielles émises ici ; les propos recueillis me semblent constituer une certaine leçon de vie à bien des égards. 

 

Rupert Isaacson

L’enfant cheval  (2009)  

 

 Au travers du vécu douloureux d’un couple de voyageurs américains jeunes et sympathiques parents d’un enfant autiste, voilà un formidable voyage qu’il est donné au lecteur de faire par procuration. Avec la précision que donne l’extrême motivation, le père de cet enfant donne l’exact compte rendu de leur recours, lui et sa femme, accompagnés d’une équipe de photographes, interprète, conducteur et autres guides, au pays mongolien des chamans. Un unique but fou :  guérir leur fils. Avec les plus grandes difficultés physiques ou mentales, dues au voyage ou à la personnalité de l’enfant, cette « histoire » est si formidable à rencontrer, qu’au terme de sa lecture, le lecteur reste totalement orphelin d’une entreprise inconsidérée, pour un projet mû exclusivement par l’amour.